Elles distillent dans des alambics de cuivre et perpétuent le savoir-faire ancestral de la création d’eaux-de-vie et de liqueurs authentiques. En outre – plutôt que d’utiliser des arômes chimiques de fruits –, ces distilleries « à l’ancienne » veillent à utiliser des fruits frais, mis à fermenter ou à macérer dans de l’alcool neutre avant d’être distillés. C’est ce qui garantit un goût incomparable. Apéritifs, eaux-de-vie, liqueurs de fruits frais, genièvres, gins haut de gamme ou encore whisky sont alors produits à partir d’ingrédients 100 % naturels et non traités et aucun additif aromatique ou colorant de synthèse n’y est ajouté.

 

Sur les traces de ces distillateurs artisanaux

Afin d’en découvrir davantage sur ces distilleries artisanales, de nombreuses visites sont possibles aux quatre coins du pays. Les établissements y proposent un large panel d’activités, à commencer par un rappel historique et une explication du procédé de distillation. Ensuite, certaines visites proposent une découverte multisensorielle des ingrédients, utilisés à la base du processus, et sont donc aussi accessibles à un public malvoyant. Les visiteurs peuvent également découvrir le cœur de la distillerie, y admirer les alambics, cuves ou autres outils, avec explications à l’appui. Souvent, à la fin de la visite, les adultes peuvent choisir un alcool produit sur place à déguster pendant que les plus jeunes savourent un jus de fruit.

 

Une approche conviviale et ludique

En Belgique, les maîtres-distillateurs artisanaux qui défendent les méthodes traditionnelles de création d’alcools se comptent aujourd’hui sur les doigts de la main. L’idée de ces visites est donc de permettre au grand public de découvrir un savoir-faire rare et ancestral et d’en comprendre le procédé, dans une approche conviviale et ludique.