Notre pays est réputé à travers le monde pour son alimentation et c’est aussi grâce à nos entreprises qui produisent chaque jour des produits alimentaires et des boissons de haute qualité. Les exportations sont le moteur de croissance de l’industrie alimentaire belge. Pour stimuler la demande pour nos produits, il est essentiel de mettre en avant leur qualité, leur diversité et leur caractère innovant. Avec la marque food.be nous mettons en avant ces atouts, tant au niveau national qu’international. Mais l’excellence alimentaire belge est l’affaire de tous. Ensemble, avec tous les acteurs concernés et les autorités nous devons transmettre cette fierté de nos produits alimentaires.

 

De la fourche à la fourchette 

Le lien entre agriculture et industrie alimentaire est fort. Pas moins de 60 % des produits agricoles utilisés par l’industrie alimentaire sont belges.

Le lien entre agriculture et industrie alimentaire est fort. Pas moins de 60 % des produits agricoles utilisés par l’industrie alimentaire sont belges. En tant que premier employeur industriel, l’industrie alimentaire joue un rôle clé dans notre économie et au sein de la chaîne alimentaire. Stimulées par l’exportation, nos entreprises investissent dans l’innovation et engagent toujours plus de travailleurs. Un travailleur industriel sur cinq en Belgique est employé par l’industrie alimentaire. Depuis 2014, le secteur est engagé dans la Démarche D’Avenir, qui rassemble tous les acteurs de la fourche à la fourchette, pour rendre le système agroalimentaire plus durable.

 

Pour un système alimentaire plus durable

La Démarche D’Avenir vise des projets innovants et responsables, comme l’amélioration ou le développement de filières plus locales pour créer de la valeur chez nous (pomme de terre, céréales, épeautre, quinoa, pois protéagineux), pour approvisionner les acteurs de la transformation et créer de nouveaux débouchés pour les producteurs. Rappelons que notre industrie alimentaire compte surtout des PME, employant moins de 50 travailleurs, souvent familiales. Nombre d’entre elles travaillent en filières courtes, proches de leurs fournisseurs, mais produisent aussi pour l’exportation. Il faut impliquer et aider toutes ces entreprises, petites et grandes, pour soutenir la croissance durable de l’industrie alimentaire.