« Il faut réapprendre à se laisser aller : les consommateurs craignent souvent de ne pas avoir le bon vin pour la bonne occasion et ont peur de faillir à une espèce de challenge social. Le printemps, c’est le moment idéal pour boire du rosé, des vins guillerets, des vins de Loire rouges légers. Il faut oser se réapproprier la légèreté. »

Que conseilleriez-vous dans cette catégorie ?

Eric Boschman : « De redécouvrir le Saint-Nicolas-de-Bourgueil ou le Saumur Champigny ; il convient de le boire frais à température de cave, et pas glacé ! On massacre souvent le rouge de Loire dans ½ litre d’eau avec des glaçons, mais le vin ne doit pas être puni : il faut lui permettre de s’exprimer. On placera donc plutôt une brique en terre cuite au réfrigérateur, dont on enlèvera l’eau au moment de servir, pour y placer la bouteille qui restera ainsi au frais.

Quelques bons vins sud-africains sont également disponibles. J’ai goûté récemment un délicieux Carignan qui vient d’une région du Swartland, à l’ouest du pays : une vraie explosion de fruits rouges en bouche avec une belle acidité ! »

Et pour ce qui est des vins blancs et légers ?

E. B. : « Le vin autrichien Grüner Veltliner Granit est à recommander sans hésiter : il est frais, vif et un peu tranchant en bouche.

Le Vinho Verde portugais possède pour sa part beaucoup de caractère. Un de mes coups de cœur de cette année est un retsina grec, le Tetramythos, vraiment léger et parfait pour accompagner une cuisine un peu parfumée comme la cuisine thaïe par exemple. »

Que pensez-vous du rapport qualité/prix des vins sur le marché ?

E. B. : « Le consommateur commence à comprendre qu’il est très difficile de produire des vins de qualité à 3,50 € et il est donc prêt à dépenser un peu plus d’argent. Mais à l’opposé, il comprend aussi que la bouteille à 250 €, c’est tout aussi absurde !

Je n’aime d’ailleurs pas trop le terme “rapport qualité/prix” auquel je préfère le terme “rapport prix/plaisir”. Cette évolution du marché des vins est vraiment intéressante et s’oriente de plus en plus vers un bon rapport prix/plaisir. »