Les conseils de Julie Frère, Porte-parole chez Test Achats.

 

  1. Surface réduite - Choisissez un bien dont la surface correspond à vos besoins réels. On a souvent tendance à surestimer ceux-ci, alors que le prix d’achat et les coûts de rénovation se traduisent en montants par mètre carré.
     
  2. Maison mitoyenne - En choisissant une maison mitoyenne plutôt qu’une 4 façades de plain-pied, on divise en moyenne par deux les surfaces de déperditions d’énergie et les rénovations à effectuer sur ces façades.
     
  3. Orientation sud - Vérifiez l’orientation de la maison sur une cartographie online. L’idéal est d’avoir toutes les pièces de vie et les plus chauffées vers le sud. Une baie vitrée de 5 m² dans un salon exposé sud plutôt que nord permet d’économiser l’équivalent d’un radiateur de 1 000 Watts allumé pendant 4 h 30 chaque jour en hiver.
     
  4. Certificat énergétique - Vérifiez le certificat énergétique de l’habitation. Attention cependant : les systèmes d’énergies renouvelables comme les panneaux solaires influencent positivement le certificat, mais cela ne concerne pas l’isolation. Cette dernière doit être le critère prioritaire, d’abord pour la toiture, ensuite pour les murs.
     
  5. Châssis - Au mètre carré, ils représentent l’investissement le plus élevé dans une rénovation. S’ils sont en excellent état, récents et performants, c’est une véritable plus-value. Pensez à demander des offres pour changer seulement le vitrage lorsque les châssis sont en très bon état ; cela diminue en moyenne de 50 % le budget de ce poste.
     
  6. Primes - Depuis 2017, les systèmes de primes des Régions sont relativement stables, avec une intervention accrue pour l’isolation des toitures, murs et sols. À Bruxelles et en Wallonie, la combinaison des primes rénovation et énergie représente un vrai coup de pouce, surtout pour les ménages à revenus faibles ou moyens. Par ailleurs, les systèmes de prêts pour travaux permettent de réaliser des économies d’énergie et une mensualisation d’une partie du budget de rénovation. Autre piste : les chauffe-eaux thermodynamiques permettent de chauffer l’eau avec une pompe à chaleur intégrée au boiler ; une prime de 1 400 euros minimum est prévue à cet effet à Bruxelles.
     
  7. Énergies renouvelables - S’il vous reste du budget, misez sur le renouvelable. Les prix des panneaux solaires ont chuté ces dernières années.