Le prix de l’énergie, dont le mazout de chauffage, pèse lourd dans le budget des ménages. Si les prix pétroliers ont longtemps stagné à un niveau plancher, ils ont crû de 50 % environ de février 2016 à février 2017), notamment après l’accord des pays membres de l’OPEP pour une réduction de la production.

Un coût non négligeable

En Belgique, les ménages consomment en moyenne 2 500 litres de mazout par an. Au prix actuel de 0,5975 €/l - un niveau stable depuis la mi-janvier -, cela représente quelque 1 500 €. Bien sûr, on peut diminuer sa consommation de diverses manières : adapter ses comportements, placer une isolation performante, installer une chaudière de dernière génération, etc. Mais cela représente parfois un investissement difficile à consentir. Par ailleurs, ces travaux ne sont envisageables que pour les propriétaires d’immeubles, pas pour les locataires.

Ceci explique tout l’intérêt de se tourner vers les formules d’achats groupés. Dans ce cadre, le client n’a pas toujours le choix du calendrier, mais diverses sociétés en organisent régulièrement au fil de l’an, tous les 15 jours en moyenne. Elles travaillent en direct avec les fournisseurs pratiquant les prix les plus intéressants. Si le client accepte le prix proposé pour l’achat groupé, il sera généralement livré endéans les 15 jours. La réduction de la facture est claire et nette : un client peut légitimement espérer une réduction de l’ordre de 120 à 150 € sur le remplissage de sa citerne.