Réaliser des travaux d’isolation dans sa maison est bon pour l’environnement comme pour le confort et le portefeuille. La toiture est la partie de l’immeuble responsable des déperditions de chaleur les plus importantes. D’autant plus lorsque le logement est mitoyen : l’enveloppe du bâtiment se résume alors aux façades avant et arrière et à la toitures.

De nombreuses solutions

Dans le cas d’une maison neuve, le placement d’un isolant se fait aujourd’hui de manière généralisée, eu égard notamment aux normes européennes de plus en plus strictes. Lorsqu’il s’agit d’une maison ancienne, de nombreux cas de figure et solutions existent pour l’isolation du toit. Très souvent, la pose d’un isolant intervient en parallèle au remplacement de la toiture. Le remplacement du toit ne s’avère cependant pas toujours nécessaire. Mieux vaut isoler le plancher d’un grenier vide que la toiture qui le surplombe !

Gains immédiats

Une bonne isolation entraîne des gains immédiats en termes de confort, de bien-être et, bien sûr, sur le plan financier. Elle se traduit par une réduction de 20 à 25 % de la consommation énergétique. Une bonne isolation présente encore d’autres avantages : en cas de remplacement d’un chauffage, elle permet d’opter pour une installation moins puissante ; l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment (PEB) lui confère une plus-value.

Le prix du matériau choisi pour la rénovation, qui peut varier de quelques euros à plusieurs dizaines d’euros au m², influe évidemment sur la durée du retour sur investissement. Dans la grande majorité des cas, ce délai s’avère étonnamment court. Pour des toitures de petite surface, il est même parfois inférieur à deux ans ! Et si l’on ne dispose pas de fonds propres pour réaliser ces travaux, on peut s’orienter vers des formules de prêt à tempérament à taux 0 % ou vers les primes et subventions octroyées par les pouvoirs publics. Un bon conseil dès lors : renseignez-vous sur ces formules et ces aides !