Depuis 2017, elle anime « Les As de la déco » sur RTL-TVi, dont la saison 2, qui revient en ce mois d’avril, sera désormais aussi diffusée en France.

 

Quelle est votre actualité ?
 

Valérie Damidot : « Je travaille toujours sur l’émission « Les As de la déco », ce qui prend beaucoup de mon temps. Le principe de l’émission est simple : chaque semaine, quatre décorateurs amateurs s’affrontent en compétition. Dans des maisons différentes, ils ont chacun la même pièce à redécorer sur le même thème. Leur budget est aussi identique ; il varie entre 1 000 et 2 500 euros, en fonction de la pièce à aménager. Ils sont notés par les propriétaires et se notent également entre eux. J’attribue des points bonus à mon coup de cœur, celui dont j’estime que le projet est le plus abouti. Le gagnant de la semaine remporte 2 000 euros. Chaque semaine, la créativité est au rendez-vous et un décorateur sort du lot. Je n’oublierai par exemple jamais le travail remarquable de Geoffrey, un candidat de la première saison ; à partir de simples planches en bois, il avait fabriqué tout un dressing et énormément de meubles. »

 

D’où vient votre passion pour la décoration ?
 

V. D. : « Je viens d’une famille qui avait peu de moyens. Nous passions notre temps à acheter des meubles de récup et à les retaper. J’ai donc appris très jeune à poncer, patiner, récupérer et à me débrouiller avec les moyens du bord. En tant que décoratrice, lorsque je me rends chez des clients, la première chose qui m’anime est de respecter leurs goûts et de leur apporter un univers un peu plus décoratif, tout en m’adaptant à leur vie… Je ne mettrai pas un canapé blanc en lin dans une famille de huit enfants ! »

 

Quels conseils donner à ceux qui désirent aménager eux-mêmes leur intérieur à moindre coût ?
 

V. D. : « Le premier est de ne jamais copier, mais simplement de s’inspirer de ce qu’on voit dans les magazines de déco, sur les blogs spécialisés, dans les magasins ou encore chez d’autres personnes. Le deuxième est d’optimiser au maximum ce que l’on a déjà. Changer simplement la couleur d’un meuble ou d’un seul mur crée déjà un univers différent. Autres idées pour créer une nouvelle ambiance : jouer sur la lumière en la tamisant ou encore ne mettre qu’un seul lé de papier peint de chaque côté d’un mur, encadré avec des baguettes. Une autre option est d’accessoiriser : placer un très beau miroir ; utiliser des coussins ; créer un cadre en papier peint ; couvrir un canapé de plaids. Tout cela ne nécessite pas un budget énorme. L’important est d’avoir de bonnes idées ! Par ailleurs, de nombreux tutoriels présents sur internet peuvent aider à mettre tout cela en pratique. »

 

Et vous, changez-vous de temps à autre la décoration de votre maison ?
 

V. D. : « Il m’arrive régulièrement de modifier des éléments de décoration. Je peux soit changer la disposition de la pièce, mettre un mur en couleur ou encore acheter de nouveaux objets de déco.

Lors de mes déplacements à Bruxelles, il est difficile de ne pas craquer : on y trouve beaucoup de petites boutiques de déco et d’antiquités ; les brocantes y sont géniales, le marché aux puces est très riche. »

 

Réaménager son intérieur, c’est aussi des moments de partage…
 

V. D. : « Bien sûr ! Que ce soit d’ailleurs en famille ou avec des amis. C’est bien plus agréable que de travailler seul dans son coin. De plus, les enfants adorent participer à ces projets. C’est une activité que je ne saurais que trop recommander aux parents. Laissez les enfants choisir et mettre en œuvre la décoration de leur propre chambre. Je n’aime pas trop l’image du décorateur tout-puissant qui impose sa vision des choses. Il est plus enrichissant de proposer, de donner et de partager des idées. »

 

Un dernier conseil ?
 

V. D. : « Je voudrais dire aux gens de ne pas avoir peur de se lancer. C’est toujours un peu angoissant de modifier son intérieur, mais il faut se rappeler qu’il est important de se créer un cocon, un nid à soi. Et la définition du cocon est très individuelle : on ne refait pas la déco pour plaire à ses amis ! Il ne faut pas avoir peur de ses goûts, non plus ! »