Il consiste à faire du vélo accompagné de son chien. Matériel nécessaire, races adaptées : quelques conseils avant de vous lancer.

Lors du caniVTT, le chien suit son maître qui roule à vélo : la vitesse est donc plus soutenue que lors d’une course à pied partagée. La plupart des chiens qui pratiquent le caniVTT ont déjà expérimenté le canicross et se montrent aptes à ce type d’exercice. Si le caniVTT est accessible à diverses races, les plus friands de cette pratique sont ceux de moyenne ou grande taille qui aiment courir, tels que les greysters, les huskys ou encore les bracks.

Comme en canicross, le chien est muni d’un harnais, qui est attaché au guidon du vélo de son maître. La laisse est également munie d’un amortisseur pour éviter les à-coups agressifs. Dans les circuits sinueux, l’animal entrainé écoute les ordres de son maître qui lui indique la gauche ou la droite, tout en ressentant ses choix de direction. La course devient alors un véritable travail d’équipe et une belle expérience entre chien et maître !