Touchant un chien sur cinq, l’ostéoarthrose canine désigne la dégradation du cartilage des articulations des genoux, coudes ou encore hanches. Conséquence : une inflammation osseuse qui peut s’avérer très douloureuse.

La vieillesse

Si l’ostéoarthrose canine peut simplement résulter de la vieillesse de votre animal de compagnie, d’autres causes peuvent également être observées : un accident, une anomalie génétique, une dysplasie ou encore du surpoids. Il n’est pas toujours évident de détecter ce trouble chez votre chien mais quelques signes peuvent toutefois vous mettre la puce à l’oreille… Il souffre de raideurs après une activité intense ? Il gémit plus souvent, a des difficultés à bouger, réagit agressivement lorsque vous touchez ses articulations ? Adressez-vous à votre vétérinaire : il saura vous conseiller.

Apaiser les douleurs

L’arthrose canine est malheureusement irréversible mais des solutions existent pour apaiser les douleurs qu’elle provoque et améliorer la qualité de vie des animaux concernés. Votre vétérinaire peut notamment prescrire des médicaments anti-inflammatoires ou des compléments alimentaires qui renforcent les articulations. Des séances d’hydrothérapie (exercices dans l’eau tiède ou chaude) ou de physiothérapie (massages) sont également recommandées pour soulager la douleur. Enfin, adapter l’environnement de votre chien l’aidera à surmonter son handicap : par exemple, en élevant sa gamelle afin d’éviter qu’il ne doive se pencher pour manger !

Garantir son hygiène de vie

En outre, certaines habitudes peuvent préserver votre chien d’un risque d’ostéoarthrose. Maintenir une activité physique régulière mais modérée, prévenir le surpoids, choisir une alimentation adaptée à son âge et à sa race : autant de réflexes à adopter pour garantir son hygiène de vie.