Quelle importance ont les animaux dans votre vie ?

« Ils en ont toujours fait partie, depuis que je suis toute petite. Mes parents avaient un chien et j'ai fini par adopter un chat errant qui passait à l'école. On a eu ensuite d'autres chats, des chiens, des moutons, des oies,... Bref, j'ai toujours grandi avec des animaux, ils font partie intégrante de ma vie et je ne m'imagine pas sans. »

Comment cela se passe-t-il avec votre chat actuel ?

« C'est la première fois que j'ai un chat à moi, qui vit dans mon appartement, qui compte sur moi et auquel je fais autant attention. Auparavant, lorsque j'habitais chez mes parents, ils pouvaient sortir et tout le monde s'en occupait. »

Vous êtes donc aux petits soins avec lui ?

« Bien sûr, il est suivi par son vétérinaire et je lui donne toujours sa petite pâtée le matin, ainsi que ses croquettes! Et pour son anniversaire (il va avoir 4 ans le 14 mai), je lui achèterai peut-être une balle lumineuse, car il les adore ! » (rires)

A-t-il parfois droit à des surprises originales ?

« Je lui ai déjà mis un nœud papillon et l'ai déguisé en Père Noël, il n'aimait pas trop ça ! Mais rassurez-vous, c'était juste pour rire, le temps de faire une photo ! »

Vous avez une vie professionnelle très chargée, comment gérez-vous cela par rapport à lui ?

Il a besoin de moi comme j'ai besoin de lui.

« Il m'arrive parfois de le prendre avec moi au travail, et lorsque je me déplace à l'étranger, il m'accompagne lorsque je ne pars pas en avion. Il a besoin de moi comme j'ai besoin de lui et ça me donne une motivation supplémentaire pour rentrer chez moi. Un peu comme des parents qui ont hâte de rentrer à la maison pour retrouver leurs enfants. »

C'est un parallèle intéressant que vous faites là !

« Ça ne demande évidemment pas autant d'attention que des enfants, mais il faut tout de même l'éduquer un peu : lui apprendre à ne pas faire ses griffes sur le canapé, lui apprendre l'usage de sa litière... Bien sûr, je comprends que les parents trouvent cette comparaison entre leurs enfants et mon chat très amusante, vu tout ce que cela implique comme responsabilités d'être parents. Mais je parle surtout ici d'amour inconditionnel : j'aime mon chat comme un enfant et je suis certaine que lorsque j'aurai un enfant, j'aimerai ce dernier encore bien davantage. Je sais que mon chat est un animal, je ne l'humanise pas. »

Néanmoins, ce lien affectif avec l'animal n'est pas négligeable ?

« Pour des personnes qui n'ont jamais eu d'enfant, leur animal de compagnie occupe une place très importante dans leur vie. Il y a des animaux qui ont sauvé des gens qui n'allaient pas bien psychologiquement, donc je comprends le lien fusionnel qui peut exister entre une personne et son animal. »

Que pensez-vous de tous ces services qui existent désormais pour les animaux (assurances, enterrements...) ?

« Je comprends qu'il y ait des assurances et pour le reste, pourquoi pas ? Je sais qu'un business fructueux se développe dans ce domaine, mais après tout, si un enterrement, par exemple, peut aider les gens à faire le deuil de leur animal, sans verser dans l'excès, je n'y vois guère d'inconvénient.

Ceci dit, j'adore les concepts tels que des bars à chat, si les animaux sont bien traités et que les gens qui ne peuvent pas avoir d'animal chez eux y trouvent un réconfort... Je remarque moi-même à quel point les ronrons de mon chat peuvent avoir un effet apaisant quand je rentre d'une journée de travail stressante.

Justement, point de vue travail, quels sont vos projets ?

«Go for zero se poursuit au moins jusqu'à la fin 2016. C'est la même équipe depuis 3 ans, les personnages et les histoires évoluent, les invités sont de plus en plus loufoques aussi. Cela m'amuse donc beaucoup. Les semaines de tournage, on tourne 2 jours complets à raison de 3 capsules par jour.

De quoi je me mêle termine peu à peu sa saison et le Télévie approche à grands pas (le 23 avril). Ensuite, on verra : je ne m'angoisse jamais à l'avance ! C'est ce que j'aime dans mon métier : un certain sens de l'imprévu qui ne fait jamais tomber dans la routine.

Et que fait H pendant ce temps-là ?

Rien! Il dort à la maison, il mange ses croquettes ou il s'acharne sur son arbre à chats en m'attendant ! (rires)