Voyager, cela implique quoi ?

Est-ce si simple de voyager ? Tous les voyages forment-ils la jeunesse ? Et d’ailleurs, que considère-t-on comme un voyage ?

Au sens où Montaigne l’entend, le voyage n’est pas la simple possibilité de partir à l’étranger. Il s’agirait plutôt d’un état d’esprit, une remise en question et une capacité à relativiser ses propres acquis en partant à la rencontre de l’autre.

En voyageant, on remet en question certains acquis et on développe son esprit critique

Au contact des autres cultures

Une fois à l’étranger, deux possibilités s’offrent au voyageur. Il peut se considérer comme un visiteur étranger en quête de dépaysement ou un observateur extérieur venu passer des vacances reposantes dans un autre pays pour changer d’air.

Certains, à l’inverse, choisiront de s’immerger complètement dans le pays et sa culture et accepteront pour ce faire, de sortir de leur zone de confort. Et c’est là que la magie opère !

Sortir de sa zone de confort implique d’abandonner ses repères culturels pour partir à la rencontre des réalités d’une autre culture : c’est le principe de l’immersion culturelle.

L’immersion peut être perçue comme une mise en danger étant donné qu’elle implique d’aller vers l’autre et à fortiori, vers l’inconnu.

Cette attitude permettra bien sûr au voyageur de mieux comprendre les réalités sociales, artistiques ou encore historiques du pays qu’il découvre, mais surtout de pouvoir analyser ses propres habitudes culturelles à l’aune d’un point de vue extérieur.

Rencontrer pour se construire personnellement

Or, c’est bien dans ce sens que les voyagent forment la jeunesse : en s’ouvrant à d’autres modes de fonctionnement, on peut prendre plus de recul sur ses propres pratiques. En rencontrant des gens dont les pensées sont issues d’un autre cadre culturel, on peut remettre en question certains principes et développer son esprit critique.

Finalement, l’immersion culturelle permettra de porter un regard réflexif et constructif sur l’expérience vécue et donc, d’en tirer un maximum d’apprentissages qui se répercuteront sur la vie du voyageur.

L’immersion est une option qui peut faire peur « a priori », étant donné qu’elle force le voyageur à abandonner ses repères, mais elle lui apportera bien plus qu’un simple voyage à l’étranger.